mobile enteterechercher expert comptable

Je dépose ma demande de devis grâce au formulaire
Les experts-comptables de ma région sont avertis de mon besoin
Les experts-comptables intéressés me contactent pour affiner ma demande
Je reçois le nombre de devis souhaités des experts-comptables de ma région.

Très souvent, les entrepreneurs éprouvent des difficultés à cerner les différences entre l’expert-comptable et le commissaire aux comptes, tant au niveau de leur utilité, de leur compétences spécifiques, que des services qu’ils peuvent apporter à leurs entités.

Connaitre parfaitement les points de différence entre ces deux professions comptables, permettra à l’entrepreneur de lever la confusion d’une part, et d’autre de savoir quand il faut faire appel à l’un ou l’autre.

Gratuit, simple, rapide, sans engagement !!!

Demande de devis comptable gratuit  1001expertscomptables pour vous aider à choisir votre expert comptable,
Cliquez pour obtenir votre devis gratuit !!!

 

Qu’est ce qui entretient la confusion ?

La confusion entre les professions d’expert-comptable et de commissaire aux comptes provient de deux facteurs principaux :

  • Le premier facteur est qu’il s’agit de deux professionnels indépendants qui effectuent des missions de contrôle de comptabilité. Pour les profanes qui ne connaissant pas l’étendue normative de ces missions, les deux professions ont l’air similaire.
  • Le second facteur est que de nombreux experts-comptables sont également inscrits en tant que commissaires aux comptes. D’ailleurs la plupart des commissaires aux comptes sont des experts comptables. Par conséquent, il est fréquent pour le public qui rencontre un commissaire aux comptes, que celui-ci soit également expert-comptable, ou vice versa.

 

Quelles sont les différences entre un expert-comptable et un commissaire aux comptes ?

Des différences de divers ordres existent entre les deux professions. Vous ne trouverez ici que quelques-unes.

  • Pour exercer en tant qu’expert-comptable, il faut être obligatoirement titulaire du diplôme d’expert-comptable et être inscrit au sein de l’ordre de la profession. Alors que le commissaire aux comptes, est un titre qui est délivré après un concours professionnel, ponctué par un stage pratique.
  • Un expert-comptable peut être automatiquement commissaire aux comptes sans passer le concours professionnel. Alors que le commissaire aux comptes ne peut devenir expert-comptable, sans en avoir le diplôme.
  • L’expert-comptable a fondamentalement une mission d’assistance et de conseil auprès des entreprises, tandis que le commissaire aux comptes a une mission de contrôle. En outre, les conditions d’intervention du commissaire aux comptes, sont obligatoirement de prescription légale, alors que l’expert-comptable peut intervenir soit dans un cadre légal, soit dans un cadre contractuel.
  • A aucun moment de son intervention, le CAC ne peut s’immiscer dans la gestion de l’entreprise. Cette frontière n’est cependant pas opposable à l’expert-comptable qui peut, selon les besoins de sa mission, la franchir.
  • L’expert-comptable intervient au nom de l’entreprise tandis que le CAC intervient au nom des partenaires de l’entreprise que sont l’état, les associés, entre autres.
  • La finalité de la mission du CAC est d’intérêt général, car elle consiste à contribuer à la fiabilité de l’information financière. Quant à celle de l’expert-comptable, elle est de portée individuelle, car elle consiste à apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise.

 

Quand faut-il faire appel à un expert-comptable ou à un commissaire aux comptes ?

Il faut faire appel à un commissaire aux comptes, lorsque l’entité remplit les conditions légales qui exigent la nomination de ce dernier. Dans tous les autres cas, l’on peut faire appel à l’expert-comptable.

En effet, le recours à un expert-comptable demeure une option laissée au bon jugement du chef d’entreprise, alors que la nomination d’un Cac est une obligation légale.